Colloque 2019

 

Médecine et méditation

Le prochain colloque de l’APPM aura lieu le 04 avril 2019 à l’Auditorium du CHU Sud d’Amiens. Pour vous inscrire, vous pouvez télécharger le bulletin d’inscription ci-dessous et le renvoyer à l’adresse indiquée.

Pour télécharger le bulletin d’inscription : bulletin d’inscription médecine et méditation.

Pour télécharger le programme de la journée : Programme 2019

Tarifs :Formation continue : 35 euros ⧠ Individuel : 25 euros ⧠ Etudiant : 7 euros

Inscription par courrier avec paiement par chèque à l’ordre de l’APPM

Mme Defacques Isabelle

Secrétariat du service de Psychiatrie et de Psychologie Médicale

CHU Amiens – Site Sud

80054, Amiens Cedex 1

Plus de renseignements : 03.22.66.82.90 ou psychiatrie.adultes@chu-amiens.fr

Argumentaire

Médecine et Méditation
Depuis quelques années, le nombre d’articles scientifiques concernant les effets de la « méditation de pleine conscience » décrit une courbe exponentielle et les magazines de tous genres la mettent à la une. La méditation guérirait tous les maux, du corps comme de l’esprit.
De quoi parle-t-on lorsque l’on dit « méditation » ? Est-ce une pratique spirituelle, un art de vivre, une thérapeutique ?
Cette journée se propose de répondre aux interrogations que suscitent cet engouement, en s’attachant notamment à redéfinir certains aspects de la méditation à la lumière des neurosciences ; nous aurons l’occasion de faire le point sur ce que la pratique peut apporter aux patients mais aussi son intérêt pour les soignants, soumis aux douleurs et angoisses de ceux qu’ils soignent.
Enfin, les interventions seront ponctuées de courts exercices pratiques car la méditation est avant tout une expérience. Si les sciences et la médecine peuvent en décrire aujourd’hui les effets sur l’organisation du cerveau et la santé, nous parlons bien d’une pratique et non d’un médicament. Une pratique qui permet de se vivre, activement, dans son unité. En méditant, on découvre une autre façon d’être à soi et à ses émotions et chacun fait l’expérience d’un corps qui pense, qui sent, qui respire

Publicités